CTC : La nouvelle Prestation canadienne pour les travailleurs en cas de confinement ne bénéficie pas aux travailleurs

Les libéraux ratent la cible avec la nouvelle loi; il faut en faire plus pour aider les Canadiens

Ottawa, Ontario, CANADA


OTTAWA, 25 nov. 2021 (GLOBE NEWSWIRE) -- Les syndicats du Canada sont déçus du projet de loi du gouvernement fédéral, déposé au Parlement mercredi, parce qu’il ne fera qu’enraciner davantage les iniquités et laissera pour compte les travailleurs vulnérables et marginalisés.

« Ce projet de loi a été conçu de manière si étroite qu’il ne servira pas de pivot. Il fragilisera la situation des travailleurs et travailleuses en difficulté », déclare Bea Bruske, présidente du Congrès du travail du Canada (CTC). « Comment pourrait-il aider les familles dans des endroits comme l’Alberta, où le gouvernement a tardé à mettre en place des mesures de confinement malgré le risque généralisé lié à la COVID? »

Plus d’un demi-million de Canadiens et Canadiennes continuaient de dépendre de la Prestation canadienne de la relance économique (PCRE) avant que le gouvernement l’élimine subitement un mois après les élections fédérales. Il y avait toujours 575 280 bénéficiaires de la PCRE au cours de la dernière période, entre le 10 et le 23 octobre. Ces chiffres sont provisoires et pourraient être beaucoup plus élevés lorsque toutes les demandes rétroactives seront comptabilisées.

« Il est honteux que le premier projet de loi de ce nouveau gouvernement porte sur des solutions temporaires qui profitent aux entreprises et aux employeurs, mais qui ne répondent pas aux préoccupations des travailleurs et travailleuses. Le projet de loi ne propose rien pour répondre aux éclosions en milieu de travail comme celles à Cargill, Amazon et Postes Canada. Au lieu de cibler les milieux de travail et les travailleurs qui ont le plus besoin d’aide, son approche générale intégrée s’articulant autour de certaines parties du pays est vouée à l’échec. »

« On a l’impression que le projet de loi a été rédigé par le lobby du milieu des affaires, et non dans l’intention de continuer à aider les travailleurs qui sont nombreux à toujours être sans emploi et incapables de se qualifier pour l’assurance-emploi. »

Madame Bruske a déclaré que les syndicats du Canada rencontreront des députés et députées la semaine prochaine dans le cadre du lobby de la semaine d’action du CTC sur la Colline et qu’ils feront pression pour des modifications à ce projet de loi et une solution permanente pour réparer notre programme d’assurance-emploi.

« Des centaines de travailleurs et travailleuses de partout au Canada rencontreront des députés et députées afin d’inciter nos élus à choisir une économie plus équitable, plus inclusive, plus durable – et dans laquelle les emplois perdus sont remplacés par de meilleurs emplois », conclut madame Bruske.

Pour obtenir une entrevue, veuillez communiquer avec :
Relations avec les médias, CTC
media@clcctc.ca
613-526-7426